das Lichtquant & das Lichtquant AV

das Lichtquant & das Lichtquant AV
Installation arts numériques / Création 2013 X-Light / nuitnumérique #10 / Centre Culturel Saint-Exupéry / Reims

Conçue suite à l’invitation de l’association Brise Glace, l’installation das Lichtquant est une libre interprétation du thème de la lumière, présentée lors de la 10e édition de la nuitnumérique au Centre Culturel SaintExupéry de Reims.

Installation générative, das Lichtquant jaillit de la pénombre sous la forme de projections visuelles faites d’ondes, de particules, et d’interférences lumineuses. das Lichtquant est la matérialisation d’un processus d’interaction entre la lumière et la matière, couvrant les champs de l’absorption, de l’émission spontanée et de l’émission stimulée.
La présence du public, détectée aux moyens d’une Kinect, entraîne de manière aléatoire, une modulation de l’énergie des rayons lumineux et une stimulation des formes d’ondes électromagnétiques. Ainsi, le public se retrouve immergé au cœur de l’installation, interagissant malgré lui avec le flux des ondulations lumineuses et influençant leur vitesse de propagation dans l’espace de projection.
A travers cet éclatement de lumière qui rayonne sur l’ensemble des surfaces de l’espace clos, l’installation offre à voir une nouvelle perception du lieu d’exposition, sans cesse renouvelée par la présence et les allers et venues des spectateurs.

das Lichtquant AV
Performance audiovisuelle numérique

das Lichtquant AV est un projet de performance audiovisuelle. En résonance avec l’univers graphique et sonore de l’installation das Lichtquant, l’artiste Laurent La Torpille joue en temps réel avec la matière. La version “performance” de das Lichtquant se matérialise par une improvisation musicale et visuelle, basée sur un crescendo électromagnétique de radiation et de lumière.
Bien qu’elle résulte également d’un principe génératif, cette performance audiovisuelle est cette fois stimulée non pas par la présence du public, mais par un jeu d’excitation contrôlé en direct par l’artiste. Les capteurs employés sont différents de ceux de l’installation, puisqu’ils captent les doigts, les mains et le poignet du performer, en permettant une précision beaucoup plus fine et adaptée au jeux du live.
Grâce au procédé technologique de récupération de données, les mouvements de l’artiste se retrouve au cœur du dispositif, créant chaque fois une composition sonore et visuelle unique.

das Lichtquant est une libre interprétation du concept de photon développé par Albert Einstein entre 1905 et 1917.